Partenaire

Agir contre la précarité alimentaire

En décembre 2019, l'inspection générale des affaires sociales (IGAS) rendait un rapport intitulé " la lutte contre la précarité alimentaire. Évolutions du soutien public à une politique sociale agricole et de santé publique"  Révélateur, ce titre témoigne non seulement de l'actualité du sujet des inégalités d'accès à l'alimentation, mais aussi du caractère intrinsèquement  multidimensionnel de la lutte contre la précarité alimentaire. 

 

1 - Précarité(s) alimentaire(s) et accès à une alimentation de qualité : définitions et contexte. 

Le Conseil économique et social français a défini la précarité alimentaire comme la situation dans laquelle une personne ne dispose pas d'un accès garanti à une alimentation suffisante et de qualité. D'autre part une alimentation de qualité se définie comme une alimentation saine, pour le corps et pour l'environnement, gustative, composée de produits dont on connait l'origine et vendue à un prix équitable. 

Cette note a été rédigée juste quelques semaines avant le déclanchément de la crise sanitaire de la Covid 19.  Selon le dernier rapport sur les objectifs de développement durable (2019), la dette alimentaire s'est accrue lors des dix derniers années. 

 

2- L'aide alimentaire : un système actuellement incontournable, mais pas inéluctable

L'aide alimentaire dans sa forme contemporaine trouve ses racines dans les années 1980. Bien que la France ne souffre plus de pénurie alimentaire, les crises économiques des années 1970 et 1980 ont profondément affecté le modèle de protection hérité des Trente Glorieuses (État-providence). Le secteur associatif caritatif se mobilise pour combler les manques d'un État en crise. Cette aide initialement prévue comme provisoire est devenue la réponse institutionnalisée pour répondre à la précarité alimentaire. 

L'institutionnalisation progressive de l'aide alimentaire dépasse le cadre d'une action caritative d'urgence sociale pour devenir la politique de lutte contre la précarité. 

3- Favoriser l'accès de tou.te.s à une alimentation de qualité: vers une action systémique contre la précarité alimentaire 

Après le constat effectué par les auteurs de cette note, la question revient à replacer l'accès à une alimentation de qualité au cour d'une projet de transition alimentaire durable et juste. Pour favoriser cette transition cinq leviers : (1) accélérer la transition alimentaire, (2) reconnaître un droit universel à une alimentation de qualité, (3) assurer à tou-te-s un revenu décent, (4) agir en faveur d'une véritable démocratie alimentaire et (5) faire bon usage de la lutte contre le gaspillage. 

 

4- "Hypothèses de travail pour la seconde phase de l'étude 

Le Labo de l'ESS à mené un séminaire de capitalisation des savoirs entre juin 2019 et février 2020. Il a été proposé aux participants de réfléchir collectivement pour répondre à la question de l'étude-action objet de ce séminaire "Agir contre la précarité alimentaire en favorisant l'accès de tou.te.s à une alimentation de qualité".  Le Labo de l'ESS n'a pas vocation à être un opérateur direct. Toutefois, ​​​​​​​son positionnement en tant que think tank de l'ESS lui donne toute légitimité pour jouer un rôle de facilitateur, de mise en lien entre les acteur-rice-s et de révélateur de savoirs et de savoir-faire. 

Description de l'expérimentation
Agir contre la précarité alimentaire en favorisant l'accès de tout.te.s à une alimentation de qualité

Le labo de l'ESS

Lire l'intégralité de la note