Partenaire

RSA et salaire, c’est possible !

Le Conseil Départemental de Meurthe-et-Moselle a mis en place une passerelle entre le RSA et les métiers de l’aide à domicile. Compétent en matière d’action sociale et d’insertion le département finance les allocations de solidarité (RSA, APA et PCH). En partenariat avec les services d’aide à domicile, le département a par ambition la création de 150 emplois d’auxiliaire de vie.

 

Cette action, inédite en France, vise à fluidifier le marché de l’emploi de l’aide à la personne actuellement en très forte tension en mobilisant le gisement de demandeurs d’emploi et de bénéficiaires du RSA connus des services insertion du conseil départemental et de ses partenaires.

 

Pour Annie Silvestri, vice-présidente en charge de l’autonomie des personnes, il s’agit d’accompagner par anticipation la réforme du mode de financement de la perte d’autonomie liée au vieillissement attendu avec la loi grand âge et la création d’un 5ème risque, qui devrait apporter une réponse durable à la revalorisation et la reconnaissance de ces métiers. C’est un effort significatif qui vise a engager et intégrer des personnes éloignés de l’emploi via la formation, mais aussi le cumul d’un emploi et une allocation RSA. Cette démarche est cogérée par plusieurs organismes et parties prenantes du département. Vivre à domicile est l’aspiration première des personnes en situation de handicap et des personnes âgées.  A noter qu'en Meurthe-et-Moselle une personne âgée sur deux vit seule.

Cumuler RSA et emploi :

  1. Je m’informe auprès du Département Meurthe-et Moselle au 0 801 802 800.
  2. J’adresse mes justificatifs,
  3.  Photocopie du/des contrat(s) de travail, > photocopie des bulletins de salaire, coordonnées téléphoniques, numéro d’allocataire CAF.
  4. Le Département de Meurthe-et-Moselle transmets son accord à la CAF.
  5. Je déclare mes ressources et mon changement d’activité lors de ma déclaration trimestrielle de ressources (DTR).

 

« La loi d’adaptation de la société au vieillissement a apporté quelques réponses, mais il faut aller plus loin compte tenu du poids économique de ce secteur (plus de 3 000 emplois dans notre département) et de la place prépondérante de l’aide à domicile pour préserver la vie à domicile des personnes âgées et des personnes en situation de handicap », complète Valérie Beausert-Leick, présidente du conseil départemental.

Media
Description de l'expérimentation

RSA et Aide à domicile 

 

Aller sur le site