Partenaire

Poissons gloutons !

La pollution plastique est une des principales source de dégradation des milieux aquifères et des sols. Les polymères synthétiques peuvent mettre jusqu’à 500 ans pour se dégrader, c’est par exemple le cas de produits à usage unique comme les coton-tiges. Soucieux de préserver le patrimoine littoral et l’arrière-pays, le conseil Départemental de l’Hérault  a lancé en 2019 l’opération « poissons gloutons » pour lutter contra la pollution plastique. 

Un poisson glouton est une structure métallique en forme de poisson pour inciter les visiteurs et les baigneurs a déposer leurs déchets à l’intérieur de celui-ci. En 2019, c'est à Michel Legacy qu'a été confié la conception de ces poissons permettent de lutter contre la prolifération des déchets à travers le monde. En 2050 on estime le même nombre de déchets que de poissons dans les océans.

 

"Les précautions sanitaires face à l’épidémie Covid-19 impliquent un usage massif du plastique jetable. Notre opération « poissons gloutons » rappelle à chacun combien, il est important d’assurer le truc du plastique et surtout de ne pas l’abandonner dans la nature. Il se dégrade en micro-particules et nano-particules qui polluent nos mers,  nos lacs nos rivières et note air".  Christophe MORGO, Vice-président délégué à l’Environnement

Un des objectifs phare du Conseil Départemental de l’Hérault pour la décennie à venir, est de sensibiliser à la préservation du patrimoine naturel du département. Mais aussi assurer un développement harmonieux et cohérent de la richesse naturelle des territoires littoraux. Pour cela le département à mobilisé un enveloppe de 100 M€, somme qui a été investie par le Département en 3 ans.

Le Département de l’Hérault c’est :

  • 90 km de côte héraultaise soit près de la moitié de la façade de la Région Occitanie
  • 4 000 ha d'étangs et de lagunes qui sont des réservoirs de biodiversité, classés en site Natura 2000.
  • 500 km de pistes cyclables
  • 6 millions de touristes par an : l’Hérault est le 4 département touristique de France.


La pollution plastique c’est :

  • Un Français qui produit 2 fois plus de déchets qu’il y a 40 ans dont la moitié est en plastique.
  • Selon WWF, 600 000 tonnes de plastiques sont rejetées chaque année en Méditerranée, c'est l'équivalent de 34 000 bouteilles de plastiques jetées dans la Méditerranée chaque minute.
  • La France déverse à elle seule 10 000 tonnes de déchets plastiques chaque année en mer Méditerranée
  • 90% des oiseaux marins et des tortues ont des fragments de plastique dans leurs estomacs idem pour 18% des thons et espadons.
  • Selon l'Atlas, 5 000 milliards de particules de plastiques flotteraient dans les mers.
  • En 2050, il y aura plus de plastiques dans l'eau que de poissons.
  • 1 seul mégot peut contaminer jusqu'à 500 litres d'eau et peut provoquer la mort de plusieurs
    espèces de poissons ;
  • 1 mégot met 12 ans à disparaître dans la nature
Media
Description de l'expérimentation
Découvrir les Poissons Gloutons 

Aller sur le site